A+A- A

Prévenir

Il convient essentiellement de privilégier les actions visant à réduire la vulnérabilité des personnes, des biens et territoires mais aussi à développer la conscience du risque

Réduire la vulnérabilité et aménager le territoire

Cet axe vise à réduire au maximum l'exposition des biens et des personnes (la vulnérabilité) en agissant à la fois :

  • sur les projets futurs, avec un aménagement du territoire intégrant le risque inondation : Conscient que 79 % de l’espace est hors zones inondables et que, pour le développement futur, les besoins représentent environ 2 % de l’espace, un développement intégrant le risque inondation est possible. Les actions mises en œuvre pour cela portent :
     - sur les avis sur l’élaboration des documents d’urbanisme (PLU),
     -
    la mise en place de formations «urbanisme et prévention des risques»,
     - la conditionnalité des aides publiques
    (notamment le Fonds Spécial Inondations du Conseil Général),
     - la réalisation des études de zonage de risque communal,
     - l’élaboration de guide à usage des Maires

            - la création d'un observatoire du risque.

  • sur le bâti actuel afin d’améliorer les situations difficiles héritées du passé. Les actions consistent ici en la délocalisation de certaines constructions, des travaux de réduction de la vulnérabilité des bâtiments et une adaptation des activités pré existantes en zone inondable pour faire en sorte que lors de la survenue d’une crue les dégâts soient supprimés ou au moins minimisés.

Réduire la vulnérabilité en améliorant l’anticipation et la gestion de crise.


Cet axe vise à atteindre un niveau d'alerte performant tout d’abord en gain de temps (facteur important au niveau des crues rapides observées dans le Gard) mais aussi plus sûr reposant sur l'amélioration des dispositifs d'observations et de prévision afin d’anticiper les actions à mettre en œuvre pour la gestion de crise. Il s’agit de veiller à la modernisation du réseau de stations du service de Prévision des Crues et assurer la formation des élus sur la prévision des crues et la gestion de crise.

Par ailleurs, la mise en place des moyens efficaces au niveau des communes et des services publics concernés pour anticiper les inondations et arriver à une mobilisation rapide en temps de crise est essentielle.

La mise en place des  Plans Communaux de Sauvegarde, véritable outil communal de gestion de crise doit être poursuivie. Outre la mise en place de tels documents, il convient de s’assurer qu’ils soient opérationnels. Pour se faire la mise en place d’exercice est à privilégier. Le Département accompagne les collectivités qui le souhaitent dans l’élaboration et la mise en œuvre des PCS.

Au niveau individuel il s’agira d’élaborer son plan familial de mise en sécurité (cf rubrique moi face au risque) 

Développer la conscience du risque :

Dans un contexte de forte croissance démographique, de flux migratoires importants et d’évolution des modes de vie, la population doit connaître le risque pour ré-apprendre à vivre avec et accepter le caractère inéluctable des crues. Il est important que l’ensemble des citoyens, des enfants aux adultes, des élus et des acteurs de l’aménagement s’approprient les notions qui le composent afin de tendre vers un développement du territoire hors zone inondable, de savoir rester vigilant et réagir avec les bons réflexes lors des alertes. .

Plusieurs actions sont entreprises sur le département :

  •  Sensibilisation des scolaires (primaires et collèges)
  •  Sensibilisation des élus et personnels territoriaux.
  •  Observatoire et Sondage culture du risque
  •  Plaquettes, guide informatifs, lettre d’information
  •  Pose de repère de crues
  •  Exposition, journées de sensibilisation
  •  Création du site de l’observatoire
Infos : préfécture Espace : documentation Liens : utiles