A+A- A



- Météo -
vigilances
& alertes
en cours

- Crues -
vigilances
& alertes
en cours
Voir si je suis en zone inondable
Suis-je concerné par un PPRI
Galerie Multimédia

- Enquête -
Pluies & Inondations

Ma famille

sommaire :

Afin de se protéger soi et son entourage, il est important d’établir un plan familial de mise en sécurité (PFMS) encore appelé plan familial d’urgence ou de secours. Ce plan permet d’anticiper les actions à conduire en cas de survenance d’inondation pour éviter toute panique souvent source de problèmes supplémentaires. Ce plan peut revêtir plusieurs formes et comprend à minima 4 phases suivantes :

Une campagne de communication nationale pluie intense a été conduite par le ministère de l'environnement à l'automne 2016 . Pour en savoir plus cliquer ici 

En un clin d'oeil vous pouvez visualiser sur le site du ministère les bonnes pratiques et conduites à tenir en cas d'inondation : cliquer ici

1- Anticiper, établir son plan familial de mise en sécurité

 

Quelle que soit votre situation, vous devez en premier lieu :

  • Identifier les systèmes d’alerte et consignes de sécurité applicables sur votre commune : pour ce faire se renseigner auprès de la mairie et consulter :
    • le Dossier d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) : il recense les mesures de sauvegarde face aux risques naturels et technologiques majeurs sur le territoire de la commune: bd-dicrim
    • le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) synthétique : C’est un outil de gestion de crise, réalisé par la commune (ou la communauté de communes), afin notamment d'établir une cartographie des secteurs à risques et d'identifier les moyens de sauvegarde à mobiliser en cas d’inondation mais aussi pour l'ensemble des risques présents sur la commune. Pour savoir si votre commune dispose d'un PCS consultez notre carto info ou regardez la rubrique observatoire du présent site 
  • Déterminez votre scénario d’inondation permettant d’établir votre plan de mise
    en sécurité :
    • les points d’entrée ;
    • quelle hauteur d’eau ?
    • la durée d’inondation de votre logement, la rapidité de l’évènement…
  • Identifiez l’existence ou non d’une zone hors d’eau (espace refuge) vous permettant de vous mettre à l’abri le temps de l’arrivée des secours. Cette dernière peut être dans votre domicile (mezzanine, étage..) ou chez un voisin ou ami…Attention l’espace refuge doit être accessible depuis l’intérieur mais aussi depuis l’extérieur pour faciliter les secours et l’évacuation en cas de besoin.
  • Identifier les itinéraires d’évacuation à sec (hors d’eau). Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) peut vous renseigner et avoir prévu des itinéraires d’évacuation. En l’absence, vous devez définir votre propre itinéraire (les voisins peuvent vous aider) et identifier votre point de rassemblement pour toute votre famille et ou voisins.
  • Vérifiez vos contrats d’assurance : pour l’habitation la garantie dommage est obligatoire pour bénéficier de remboursement dès lors qu’un arrêté catastrophe naturel est pris ; automobile : attention les assurances dites au tiers ne permettent généralement pas d’indemnisation ; responsabilité civile : seules les assurances personnelles souscrites peuvent intervenir en cas de dommages corporels ou de décès lors d’une catastrophe naturelle (assurance type, décès, individuelle accident, garantie des accidents de la vie ou assurance scolaire ou extra scolaire). télécharger le guide pratique sur les assurances et prévention Catastrophes Naturelles 
  • Etablissez une liste des contacts utiles : mairie, secours, assurance, fournisseur d’électricité, gaz, médecin.
  • Faites une copie des papiers importants et les conserver dans une pochette spécifique: papier d’identité, contrat d’assurance, factures, banque….) et les mettre dans un endroit hors d’eau.
  • Préparez un Kit d’urgence vous permettant de garder une certaine autonomie en cas de coupure d’électricité, gaz et dans l’attente des secours ou de la décrue. Il doit contenir : eau, nourriture de secours ne nécessitant pas d’eau, lampe de poche, radio à pile, piles de rechanges, double des clefs de la maison et voiture, trousse médicale. Consultez le KIT 72 h du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

 

2- Le risque est annoncé : la mise en veille   

Restez attentif et tenez-vous informé de son évolution:

 

3- Le risque se confirme : se préparer

Avant l'arrivée d'eau, préparez-vous pour réduire les éventuels dommages puis faciliter votre mise à l’abri ou départ ainsi que votre retour au domicile :

  • Rassemblez votre Kit d’urgence et vérifiez que vos papiers importants sont bien à l’abri.
  • Déplacez votre véhicule dans une zone hors d’eau.
  • Coupez les alimentations en gaz et électricité.
  • Fermez les portes fenêtres et soupiraux.
  • Occultez les dispositifs d’aération.
  • Installez vos batardeaux si vous en avez et fermez les clapets anti-retours si vous avez opté pour ce type de dispositif de protection de votre logement.
  • Mettez vos produits polluants hors d’eau.
  • Arrimez vos cuves.
  • Mettez quelques effets personnels dans un sac (rechange, trousse d’hygiène, couverture de survie, argent …).
  • Tenez-vous informé.


4- Pendant l’évènement

Mettez vous à l’abri dans votre espace refuge s’il existe muni de votre Kit d’urgence, vos papiers importants et votre sac d’effets personnels.

  • Evacuez : muni de votre Kit, papiers importants et sac d’effets personnels. L’évacuation est obligatoire dès lors que vous en avez reçu l’ordre de la part de la Mairie, Préfecture ou des services de secours. Elle est vivement conseillée si le message de la Mairie indique une évacuation possible. Elle peut être anticipée par vous-même dès lors qu’elle intervient avant la montée des eaux et il faudra au préalable en informer la Mairie.
  • Fermez votre domicile en cas d'évacuation.
  • Tenez-vous informé.
  • N’utilisez pas votre voiture, en cas d'évacuation, sur des routes qui seraient ou risqueraient d'être inondée (dès 30 cm d’eau la chaussée n’est plus visible et vous pouvez être emporté s’il y a du courant).
  • Ne circulez pas dans les rues inondées car vous pourriez être emporté ou tombé dans une bouche d'égout.
  • Ne téléphonez pas pour laisser les lignes libres pour les secours.
  • Ne prenez pas l’ascenseur, vous risquez d’être coincé du fait des coupures électriques.
  • N’allez pas chercher vos enfant à l’école : l’école s’occupe d’eux (PPMS, Plan Particuliers de Mise en Sécurité à chaque rentrée scolaire demandez à le consulter).

 Téléchargez la fiche « En cas d'inondation, PENDANT la crise »

 

5- Après l’évènement : retour au domicile

Contactez votre Mairie ou les services de secours pour savoir si le retour est possible.

  • Inspectez l’extérieur et l’intérieur de votre logement pour voir s’il n’y a pas de gros dommages pouvant mettre en danger votre sécurité (fissures, affaissement plancher, déformation des murs.).
  • Faire appel à des professionnels pour rebrancher les installations électriques et le chauffage.
  • Ne pas brancher d’appareils électriques dès lors qu’ils sont mouillés.
  • Ne buvez pas l’eau du robinet sans autorisation préalable des autorités locales.
  • Ne fumez pas ou n’allumer pas de flamme (bougie) pour éviter tout risque d’explosion.
  • Aérez.
  • Evacuez l’eau.
  • Jetez tous les aliments, médicaments et produits de toilettes qui ont pu être en contact avec l’eau.
  • Mettez vos biens endommagés hors d’eau à l’abri dans une pièce aérée.
  • Nettoyez et pensez à prendre des gants et des désinfectants (javel).
  • Pour les assurances : pensez à contacter votre assureur dès que possible pour qu’un expert soit mandaté, prenez des photos et notamment faire une ou des marques pour repérer la(es) hauteur(s) d’eau dans votre logement, rassembler vos factures.

Téléchargez la fiche « En cas d'inondation, APRES la crise »

Téléchargez les plaquettes :

haut de page

Infos : préfécture Espace : documentation Liens : utiles