A+A- A



- Météo -
vigilances
& alertes
en cours

- Crues -
vigilances
& alertes
en cours
Voir si je suis en zone inondable
Suis-je concerné par un PPRI
Galerie Multimédia

- Enquête -
Pluies & Inondations

Indicateurs

Hôtellerie de plein air localisées en zone inondable

Sur 212 hôtelleries de plein air (138 campings permanents, 5 campings à la ferme, 18 aires naturelles et 51 aires de campings car) qui occupent une superficie totale de 682 ha dans le Gard, 70% soit 149 structures sont implantées en zone inondable. Cette forte proportion s’explique par l’attractivité d’un grand nombre de structures qui réside dans leur situation au bord d’un cours d’eau. 

Cette répartition varie suivant le territoire :

  •  sur le bassin versant Rhône - Camargue, 88% des hôtelleries sont implantées en zone inondable,
  •  86% sur le Vistre-Rhony,
  •  83% sur le Vidourle,
  •  78% sur les Gardons,
  •  67% sur la Cèze,
  •  63% sur l’Hérault, 
  •  56% sur le Tarn-Dourbie,
  •  43% sur l'Ardèche.

Si on observe la capacité des structures (nombre d’emplacements) qui nous donne un renseignement sur la population maximale qui peut y être accueillie, la proportion en zone inondable est plus importante.

A l’échelle départementale, 18 809 emplacements sur 21 100 emplacements soit 89% sont situés en zone inondable. Ceci représente une population potentielle de 56 427 personnes à prendre en compte lors de la gestion de crise.

A l’échelle des bassins versants, on a des pourcentages très élevés sur les bassins versants de Rhône-Camargue (99%), Vidourle (95%), Vistre-Rhony (93%), Gardon (92%) et Hérault (90%). La proportion est plus faible sur la Cèze (82%), l’Ardèche (65%) et Tarn-Dourbie (62%).

Obligations réglementaires relative à la sécurité des terrains de campings

La réglementation impose des prescriptions visant à garantir la sécurité des occupants de terrains de camping. D’un point de vue de la sécurité, le terrain de camping constitue une zone particulière en raison de sa proximité avec le risque naturel (inondation, feux de forêts...) et de la diversité des hébergements proposés (caravane, résidence mobile voire tente …).

À ce titre, l’article R125-15 du code de l’environnement dispose que le maire fixe pour chaque terrain de camping les prescriptions d’information, d’alerte et d’évacuation permettant d’assurer la sécurité des occupants de terrains situés dans les zones visées à l’article R.443-9 du code de l’urbanisme et le délai dans lequel elles devront être réalisées, après consultation du propriétaire et de l’exploitant.

Pour remplir cette obligation, le maire doit, en liaison avec l’exploitant, établir un cahier de prescriptions de sécurité regroupant les prescriptions d’information, d’alerte et d’évacuation. L’élaboration de ce registre des prescriptions est nécessaire pour garantir la sécurité des occupants de terrain de camping.

Le Service Interministériel de Défense et de Protection Civile (SIDPC) se tient à disposition pour assister le maire dans le cadre de l’élaboration ou la mise à jour du cahier des charges de prescriptions obligatoire pour les communes disposant d’un terrain de camping.

Télécharger le cahier des charges du CPS (modèle de la Préfecture du Gard)

Les structures potentiellement concernées par un CPS pour le risque inondation sont les hôtelleries de plein air situées en zone inondable sauf les aires de camping car ce type d’hôtelleries n’est pas concerné non concernées par ce document. 

Dans le Gard, les CPS ont été établi entre 1998 et 2006 dans les structures situés en zone inondable et où l’inondation est susceptible de dépasser 70 cm de hauteur. Le SIDPC a effectué des inspections durant l’été et l’automne 2016 (28 inspections au total) imposant un CPS à certaines hôtelleries qui n’en étaient pas dotés et une mis à jour des CPS pour ceux qui n’étaient pas complets ou obsolètes.

Au niveau départemental, 91 hôtelleries de plein air disposent d’un Cahier de Prescriptions de Sécurité (CPS) intégrant le risque inondation (102 CPS au total si on comptabilise tous les risques), soit 75% des structures concernées (hôtelleries hors aires de camping car) et implantées en zone inondable.

Les bassins les mieux couverts sont les basins de l’Hérault (90% des structures en zone inondable avec un CPS), les Gardons (87%) et la Cèze (86%), puis le Vistre-Rhony (71%). Les autres bassins versants sont moins bien couverts : Vidourle (40%), Rhône et Ardèche (33%) et enfin Tarn- Dourbie (25%).

Les inspections réalisées en 2016 par la Préfecture du Gard (SIDPC) imposent un CPS à 13 structures qui n’en étaient pas dotés (dont 3 CPS dans des hôtelleries installées en zone inondable) et une mis à jour du CPS (incomplets ou obsolètes) à 15 structures (dont 8 dans des structures en ZI).

Evolution des hôtelleries de plein air implantées en zone inondable (2002-2017)

année 2002 2006 2009 2013 2017 
Nb total 184 213 213 193 212 
Nb en zone inondable 142 150 147 140 149 
capacité totale 21 205 22 671 23 087 20 001  21 100
capacité en ZI 19 341 20 171 20 135 17 914 18 809 
% hôtelleries en ZI 77% 70% 69% 73% 70% 
% capacité en ZI 92% 89% 87% 90% 89% 

Source: CNOE, SEERI, CD30, Préfecture du Gard SIDPC, sites internet touristiques et zone inondable de référence CD30, DDTM, AUDRNA, 2015.

Si on observe l’évolution depuis 2002, on remarque une augmentation du nombre de structures entre 2002 et 2006, une stabilisation entre 2006 et 2009 puis une diminution sensible à partir de 2009 (contexte de crise économique). L’augmentation observée entre 2013 et 2017 concerne uniquement la création d’aires de camping car.

La proportion de structures et de capacité en zone inondable reste globalement stable durant la période.

 

 

Télécharger carte 1
Télécharger carte 2

Infos : préfécture Espace : documentation Liens : utiles