A+A- A



- Météo -
vigilances
& alertes
en cours

- Crues -
vigilances
& alertes
en cours
Voir si je suis en zone inondable
Suis-je concerné par un PPRI
Galerie Multimédia

- Enquête -
Pluies & Inondations

Indicateurs

Les repères de crues

Les repères de crue sont des marques réalisées par l’homme pour matérialiser le niveau atteint par une crue. Ils sont les témoins de la mémoire des crues (vécu historique).

source: macaron crue de septembre 2002, EPTB SMAGE des Gardons

La pose de repères de crues est une obligation légale prévue par la loi n°2003-699 du 30/07/2003 dite « Loi Bachelot » relative à la prévention des risques naturels et technologiques et à la répartition des dommages. 

Contexte légal sur l’information préventive:

L’information préventive est un élément essentiel voire indispensable dans la mise en œuvre effective de la politique de prévention des inondations. Elle permet au travers de l’amélioration des connaissances du citoyen de le rendre acteur de sa propre sécurité et au delà de l’impliquer dans des projets individuels ou collectifs de réduction de la vulnérabilité et de gestion de crise. Codifiée dans le Code de l’Environnement, elle incombe au préfet mais surtout aux maires.

L’instruction du gouvernement du 14 janvier 2015 relative aux conditions de financement des Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) et des opérations d’endiguement « Plan de Submersions Rapides » concerne le respect, par les maires, de leurs obligations d’information préventive et de réalisation des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS).

Cela porte également sur la pose de repères de crues et des obligations en matière d’information préventive (DICRIM et information des administrés).

Plus d’information sur l’Information Préventive effectuée par le Maire

Repères de crues gardois

 Repère de crue posé par l'EPTB SMAGE à Anduze (en 2006)

Repère de crue posé par l'EPTB Vidourle à Aubais (en 2006)

Repère de crue posé par la Ville de Nîmes (en 2008)

 Repère de crue posé par l'EPTB Vistre

à Vestric et Candiac(en 2013)

repère de crue posé par le SMBV du Gard Rhodanien à Sauveterre (en 2013)

repère de crue posé par l'EPTB Fleuve Hérault

à Saint Laurent le Minier (en 2013)

repère de crue posé par l'EPTB AB Cèze à Goudargues (en 2015)

ancien repère de crue gravé dans la pierre

à Bourdic 

Concernant la pose des repères de cure de type « macaron officiel », les chiffres sont les suivants: 

  • Pose de 34 repères de crues par l’EPTB Vidourle en 2006 sur le bassin versant du Vidourle répartis dans 14 communes (65 macarons en tout) dont 23 repères et 10 communes dans le Gard. 
  • Pose de 137 repères de crues par l’EPTB SMAGE des Gardons sur le bassin versant des Gardons répartis dans 31 communes (204 macarons en tout) en 2006 et en 2008 (complément). 
  • Pose de 23 repères de crues par la Communauté Alès Agglomération répartis dans 14 communes (23 macarons matérialisant la crue de septembre 2002) fin 2009 à début 2010. 
  • Pose de 126 repères de crue par la ville de Nîmes en 2008 matérialisant la crue d’octobre 1988. 
  • Pose de 77 repères de crue par l’EPTB Vistre répartis dans 22 communes (120 macarons en tout) entre fin 2012 et 2013.
  • Pose 13 repères de crue par la SMBV du Gard Rhodanien entre septembre 2012 et le printemps 2013.
  • Pose de 5 repères par le SMB du Fleuve Hérault sur la partie gardoise durant l’été 2013.
  • Pose de 72 repères de crue en 2016 pour l’ETPB AB Cèze.

Inventaire des repères de crues dans le département du Gard (en mars 2019)

Bassin versant 

nombre de repères
de crues répertoriés

nombre de
marques (crues)
matérialisées

nombre de crues
différentes
inventoriées

nombre de communes avec au moins un repère

 

% de
communes avec
au moins un
repère de crue

Gardons 

179

302

24

50

37%

Cèze 

158

282

43

54

61%

Rhône-Camargue

177

271

31

23

56%

Ardèche

0

0

0

0

0%

Vidourle

45

99

19

13

20%

Vistre - Rhony

201

218

11

23

55%

Hérault 

30

38

11

9

31%

Tarn - Dourbie

0

0

0

0

0%

GARD 

780

1 195

97

166

47%

Dans le département du Gard, en mars 2019, il existe au total 780 sites de repères de crues inventoriés dans 166 communes qui matérialisent au total 97 crues historiques.

Sur un même site de repère de crue, il y a entre 1 à 15 crues différentes référencées, c’est pourquoi on a au total 1 195 marques ou laisses de crues pour 780 repères.

La plus vieille crue recensée sur un repère de crue date de 1634 (Alzon, à Uzès) et la plus récente d’octobre 2014 (à Chamborigaud, sur le bassin de la Cèze). 

C’est sur la commune de Saint Ambroix, située sur le bassin de la Cèze, dans le lieu dit « le Dugas » qu’il existe 15 crues différentes répertoriées (entre 1890 et 2008). 

C’est également sur le bassin versant de la Cèze que l’on retrouve la plus grande diversité de crues répertoriées (48 crues différentes sur les 97 recensées à l’échelle départementale).

47% des communes gardoises ont au moins un repère de crue sur leur territoire (en comptabilisant à la fois les repères officiels et les anciens repères de crue).

Télécharger le reportage photographique du SMAGE des Gardons sur les repères de crue

Télécharger la carte des repères recensés dans le Gard
Télécharger la carte du nombre de repères par commune

Infos : préfécture Espace : documentation Liens : utiles